Vous êtes ici : Accueil > Les activités pédagogiques > Archives > Vor 20 Jahren fiel die Berliner Mauer > Comment avez-vous vécu la chute du mur ?
Publié : 2 avril 2010

Comment avez-vous vécu la chute du mur ?

Comment avez-vous vécu la chute du mur ?

18 personnes ont répondu à notre questionnaire.

1. Où étiez-vous dans la soirée du 89 novembre 1989 ?

La majorité des gens était chez eux, mais quelques personnes étaient en voyage à l’étranger ou au travail le soir de la chute du mur.

Tout le monde vivait à l’ Ouest sauf une famille russe qui habitait en Ukraine.

2. Que faisiez-vous ce soir-là ?

Beaucoup de personnes regardaient la télé ce soir-là, mais deux personnes travaillaient (petit boulot d’étudiant).

3. Comment avez-vous appris la nouvelle ?

Tout le monde a appris la nouvelle par la télé ou la radio.

4. Vous attendiez-vous à ce que le mur tombe ?

La plupart des gens ne s’attendait pas du tout à la chute du mur. Mais certains disent que les événements précédents à l’Est laissaient espérer la fin de la dictature en RDA.

5. Comment avez-vous réagi lorsque vous avez appris la chute du mur ?

"joie", "grande émotion", "soulagement", "respect pour les gens"

Les gens étaient heureux parce que les gens de l’Est avaient retrouvé leur liberté.

Cependant, cinq personnes éprouvaient un certain scepticisme ou de l’inquiétude à l’égard des prochains événements.

6. Connaissiez-vous quelqu’un de l’autre coté du mur ?

Parmi les personnes interrogées, une petite partie avait de la famille ou des amis de l’autre côté du mur (5 sur 18).

7. Quelle était l’ambiance en Allemagne après la chute du mur ?

La plupart décrivent une ambiance générale joyeuse voir même euphorique. Mais quatre personnes ont trouvé que l’ambiance était mitigée : il y avait des gens qui étaient sceptiques par rapport aux événements à venir.

8. Qu’est-ce qui a changé après la chute du mur ?

a) Plusieurs personnes disent que rien n’a changé en ce qui concerne leur vie personnelle.
Certains d’entre eux apprécient les nouvelles destinations de voyages et l’enrichissement culturel.

« Les nouveaux Länder sont une belle partie de l’Allemagne : de beaux paysages et des gens chaleureux. »

b) On nous explique les évolutions politiques :
le Deutschmark a été introduit à l’Est > réunification le 3 octobre 1990 > Berlin est redevenu la capitale.

c) En ce qui concerne la vie quotidienne, peu de changement à l’Ouest, mais beaucoup à l’Est : maintenant, tous les Allemands conduisent les mêmes voitures et achètent dans les mêmes chaînes de magasins. Les routes sont en meilleur état à l’Est actuellement.

d) La création d’un parti de gauche, « Linkspartei », qui est le successeur du SED (le parti de la RDA).

e) La moitié des personnes interrogées évoque les problèmes économiques et sociaux :
- Chômage important à l’Est et départ d’un grand nombre d’habitants des nouveaux Länder vers l’Ouest.
- Le coût de la réunification : il faut toujours payer une contribution de solidarité pour la financer.
- Les habitants de l’Ouest et de l’Est ne se sont pas vraiment rapprochés.

« Le pays s’est peu à peu ressoudé, mais la reconstruction de l’Allemagne de l’Est pèse lourd sur le budget de l’état, et les problèmes sociaux entre l’Est et l’Ouest ne sont pas encore réglés. La réunification ne s’effectue pas en un jour. Il faut beaucoup de décennies et ce n’est pas toujours simple pour la population. »

9. Etes-vous allés dans les nouveaux Länder depuis 1989 ?

12 personnes ont voyagé à l’est après la chute du Mur, certains pour voir de la famille, d’autres pour les vacances. Les destinations principales étaient Berlin, l’île de Rügen mais aussi d’autres villes, surtout Dresde, Leipzig, Weimar, Erfurt.

10. Racontez un événement qui vous a marqué !

Chaque personne a été marquée par des choses différentes :

Du temps de la séparation des deux Allemagnes :
- Enfant, elle rendait visite à sa famille à l’Est et ne comprenait pas pourquoi eux, ils ne pouvaient pas venir à l’Ouest.
- Un voyage à Berlin avec sa classe : en métro, ils ont traversé les stations désertes à l’Est. C’était sinistre.
- Le transit sur l’autoroute vers Berlin Ouest : les Trabis en panne au bord de l’autoroute et le contrôle lors du passage de la frontière entre les deux Allemagnes.
- Le gris de l’architecture des petites villes et les haut-parleurs dans les villages.
- L’état désastreux dans lequel se trouvait la RDA à la fin.
- Très choqué par la dénonciation des gens par la stasi.

Lors de la chute du mur ou après :
- Les images de l’ouverture du Mur transmises à la télé.
- Pendant les journées qui suivaient la chute du mur, le patron (dentiste) regardait constamment le télé dans son cabinet pour suivre les événements.
- D’être présente lorsque une famille qui avait été séparée s’est retrouvée pour la première fois après la chute du mur.
- La fête lors qu’ils ont pu revoir pour la première fois leurs amis après beaucoup d’années.
- Enlever et emporter soi-même un morceau du mur.
- La visite de ses cousins venus à Dortmund en Trabi.
- Se tenir davant la porte de Brandebourg.
- Une messe dans le « Berliner Dom ».
- Les premières vacances passées en Thuringe : un début de modernisation, mais encore beaucoup qui persistait de « l’époque de Honecker ».
- Le départ de l’armée soviétique de l’Allemagne de l’Est.
- Lors d’un voyage en 1999, d’énormes terrains militaires russes persistaient à Jüterbog.