Publié : 5 janvier 2006

Les colis rouges

LES COLIS ROUGES

François travaillait comme DJ dans sa propre boîte de nuit. Depuis tout petit, le monde de la nuit et de la fête le passionnait et il avait économisé tout son argent pour acheter sa boîte. Malheureusement, très peu de personne la fréquentait, mais il gardait l’espoir que cela change.

Un soir alors qu’il mixait tranquillement ses platines, il aperçut un homme étrange portant des lunettes et une fine moustache qui le dévisageait depuis son entrée. Il continua sa soirée jusqu’à quatre heures du matin malgré le peu de danseurs. Puis il rentra chez lui.

Dans son appartement, il découvrit sur son divan, le curieux homme qu’il avait vu auparavant. François, surpris lui demanda :

« Que faites vous là ? Et d’abord comment êtes vous entré ?

- Je suis venu vous faire une proposition très intéressante, expliqua l’individu aux lunettes violettes.

- Ecoutez, il est quatre heures du mat’ et j’ai envie d’aller me coucher !

- Ecoutez- moi et je partirai..

- Ok allez-y ! s’époumona François avec colère.

- Vous savez comme moi qu’il n’y a pas beaucoup de monde dans votre night club ... Je vous propose un marché. Je vous amènerai plein de gens dans votre boîte et en échange vous enverrez juste sept colis à intervalle d’une semaine chacun. »

François resta bouche bée et, sans poser de questions, il accepta l’offre.
L’inconnu lui dit alors :

« Je vous laisse mes sept colis. A partir de demain nous pourrons commencer cet échange.

- Bien sûr, bien sûr, merci beaucoup, » s’enthousiasma François avec passion.

L’homme déposa les sept paquets rouges sur la table, toutes les adresses étaient inscrites et François ne les lut même pas !

Exténué, se coucha et rêva à la gloire.

Le lendemain, il envoya comme convenu le premier paquet sans même se préoccuper de ce qu’il pouvait contenir. Et le soir, comme promis, une foule gigantesque se présenta dans sa boîte. Heureux, François passa une soirée mouvementée.

Les semaines se succédèrent et il continua à envoyer régulièrement les étranges colis rouges. La foule continuait d’affluer et il consacrait tout son temps à sa passion.

Un matin, alors qu’il envoyait l’avant dernier colis, son regard se posa sur le journal où était écrit en gros titre :

ENCORE UNE ALERTE A LA BOMBE DANS UNE BOÎTE DE NUIT .

Surpris, il courut vers sa télé, l’alluma et découvrit tous les incidents arrivés les dernières semaines ... La présentatrice de l’émission expliqua que des colis rouges grands ouverts avaient été retrouvés et qu’on ne savait pas d’où ces étranges paquets provenaient.

François, ahuri, reconnut le papier rouge et comprit ce qu’il se passait . Il réfléchit longuement et essaya de nier sa part de responsabilité dans ces drames, mais il lui semblait que cela ne pouvait être une coïncidence...

Pourtant il posta le dernier paquet ... La tentation était trop grande et il refusait de se priver de ce nouveau bonheur.

Lorsqu’il alla à sa boîte il s’aperçut qu’elle avait aussi explosé, il y avait pleins de victimes et la télévision était déjà arrivée sur les lieux. Se sentant coupable, il courut chez lui et tenta d’appeler en vain la personne aux lunettes violettes. Le répondeur s’activa et un message qui lui était dédié se déclencha :

« Vous avez dépassé les bornes ! Même en sachant que vous provoquiez des explosions, vous avez continué à envoyer les paquets ! Vous avez été irresponsable. Que cela vous serve de leçon ! »

Célia et Kelly