Site de l'académie de Versailles

Accueil > Les activités pédagogiques > Arts Plastiques > Atelier light painting

Atelier light painting

jeudi 8 février 2018 par Philippe Jaubert

Jeudi 1er février a eu lieu au collège un atelier initiation au light painting, une technique de dessin photographique à l’effet magique ! Une vingtaine d’élèves de la sixième à la troisième ont expérimenté la représentation et l’enregistrement du déplacement de la lumière en photographie.

Mais qu’est-ce que le light painting ??!

En français, « peinture de lumière », le light painting est une technique de prise de vue photographique dans laquelle on déplace une source de lumière (lampe torche ou flash du téléphone portable lors de notre atelier) devant un appareil photo en utilisant un temps d’exposition long dans une pièce plongée dans le noir.

Quelques explications en plus, peut-être … ?

Nous allons jouer sur le temps d’exposition de la lumière au sein de l’appareil, en effet nous avons souvent l’habitude de prendre des photos « très rapides », on capture un centième de seconde. L’appareil ne s’ouvre que très peu de temps. Pourtant, il est possible de prendre des photographies d’une seconde, huit secondes, trente secondes (avec un appareil photo numérique) voir même des photographies d’une heure et plus ( avec des appareils et techniques différentes) !

Nous avons choisi de prendre des photographies pendant 8 secondes et 5 secondes. Ainsi tous les déplacements de la lumière sont enregistrés, apparaissent et se révèlent en une seule photographie.

Mais qui en a eu l’idée ?

C’est le photographe et scientifique français Etienne-Jules Marey, connu pour ses travaux autour de la chronophotographie, qui expérimenta le premier cette technique en 1882 !

Et alors, ça donne quoi ? On veut voir des images !

Voici une petite sélection des résultats obtenus, ouvrez grands vos yeux !

Mais comment le refaire à la maison ?

C’est très simple ! Il vous faut une pièce plongée dans l’obscurité avec de la place pour pouvoir se déplacer. Une lampe torche ou une autre source lumineuse et un appareil photo dans lequel on peut utiliser le mode manuel (M) ou priorité vitesse (S).

Il faut faire la mise au point, la netteté, avant d’éteindre la lumière (dans le noir, l’appareil ne distingue plus rien, votre image risquerait d’être complétement floue).

A vous de choisir pendant combien de temps la prise photographique durera selon votre dessin, l’obscurité dans la pièce, faites des tests pour faire les bons choix ( essayez 5 secondes et ajustez après). A deux, c’est plus facile, un devant l’objectif avec la lumière, l’autre derrière pour prendre la photographie, sinon il faut utiliser le retardateur en plus.

Et c’est parti ! Dans le noir, au premier « clic », déplacez vous, dessinez avec la lumière ; au second « clic », l’appareil photo se ferme, votre image est prise et terminée ! Plus qu’à découvrir le résultat !

Merci encore à tous les participants pour leurs idées fraîches et leurs joies de découvrir et de créer : Jennifer, Sibylle, Gwenola, Cécile, Isaure, Flore, Eloane, Frederic, Aliya, Salomé, Amandine, Aurélie, Baya, Lilia, Lisa, Chloé, Christel, Morgane, Lisa, Evie, Sam et Laetitia.

A. Jacquet, professeure d’arts plastiques


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège César Franck de Palaiseau (académie de Versailles)
Directeur de publication : J. Loizeau